AccueilPortailPassionBasketFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chicago 1995-1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iron
Sophomore
Sophomore
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 105
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Chicago 1995-1996   Jeu 29 Mar - 22:47

Michael Jordan est revenu au mois de Mars 1995, changeant la donne de cette équipe qui n'a guère conservé de vestige du premier three peat, seuls Pippen et le staff sont toujours là.
Retour en arrière sur une saison d'exception qui verra les Bulls battre tous les records collectifs de l'histoire de la NBA!

De nombreux départs donc, Horace Grant est à Orlando, Cartwright est à la retraite, Paxson le rejoint etc... Les arrivées par contre font mouche... Toni Kukoc est arrivé en 1994 et surtout une arrivée de poids en la personne du meilleur rebondeur de la ligue depuis 5 ans et maitre défensif, Dennis Rodman arrive aux Bulls contre... Will Perdue! Le cinq de départ se compose donc de Ron Harper, ex grand scoreur à Cleveland et aux Clippers, Michael Jordan, Scottie Pippen, Dennis Rodman et Luc Longley, pivot australien présent pour son shoot à 4 mètres qui est un de ses plus grands talents. En 6ème homme de luxe, la "Croatian Sensation" fait des merveilles suivi des Steve Kerr, Jud Buechler, Dickey Simpkins et autres Caffey.
Un bon début de saison, 12-2 à fin novembre met déjà les Bulls en position de favori pour le titre du mois de Juin. Un mois de Décembre qui commence sur les chapeaux de roue 13-1, Janvier poursuit la série avec un parfait 14-0 tant et si bien qu'au All Star Game à San Antonio, les Bulls présentent un bilan de 42-5. La course de Chicago reprend... 50-6 à fin février, 62-8 à fin mars où tout le monde ne parle plus que du record des Lakers 1972 qui va pense-t on tomber! Fin de la saison régulière, bilan final 72-10 et les 70 victoires sont pour la première fois atteinte face à Milwaukee. et une seule fois seulement au cours de la saison, ils connaitront deux revers consécutifs! Pour la petite histoire, Indiana fût les seuls à être capable de les vaincre par deux fois au cours de la saison! Les récompenses pleuvent... MVP pour Michael Jordan, meilleur scoreur pour la 8ème fois, meilleur 6ème homme pour Toni Kukoc, Coach de l'année pour Phil Jackson, 2 hommes dans la All NBA 1st team (Pippen, Jordan), trois dans la All NBA 1st Defensive team (Pippen, Jordan et Rodman), le meilleur rebondeur de la saison en la personne de Dennis Rodman bref de favoris en début de saison, la question est désormais : Qui peut arrêter Chicago sur une série de playoffs?

Et les playoffs commence face à Miami, l'équipe de Pat Riley ne fera pas long feu! 3 manches sèches et on accède au tour suivant! Les Knicks eux parviendront à prendre un match à ces invincibles Bulls mais finiront par lâcher 4-1... Arrivent le tour du Magic d'Orlando, les bourreaux du come back de MJ un an auparavant... Tout l'été Jordan a travaillé pour ce moment, pour prendre sa revanche... Et celle ci est éclatante! 4-0, Orlando fera office de sparring partners aux hommes de la Windy City! Ce sera la dernière saison de Shaq au Magic.
La finale nba, les Bulls touchent à leur but... Match 1 United Center, Seattle, qui s'est difficilement défait des Jazz d'Utah en 7 matchs, sont encore dans le rythme alors que Chicago a eu 10 jours de repos... Début de match difficile mais victoire à l'arrivée, + 17 au buzzer, Kukoc a tué Seattle en 3 actions : un shoot à 3 points sur Perkins, un avec la faute de Kemp et un dunk en contre-attaque sur passe de Jordan, 9 points en une minute, c'en était fini des Sonics! Match 2, bien plus serré que le premier, Chicago l'emporte pourtant. Les médias se déplacent dans l'état de Washington, à la Key Arena (the Key could be the key proclamen les fans de Seattle) mais voilà, les Bulls impérieux en ont décidé autrement et frappent fort dès le premier quart temps... 34-12 dans une des salles les plus bruyantes de la ligue qui soudainement a perdu sa voix!!! Payton est en dedans depuis le début de la série et Kemp est seul, trop seul pour pouvoir éviter le naufrage des hommes de George Karl! 3-0, les balais sont de sortie et le champagne est mis au frais pour le match 4. Il attendra, le retour de Nate McMillan, capitaine de l'équipe, permet à Seattle de relever la tête et de remporter les deux matchs suivants à domicile, revoyant la série à Chicago. Ce 18 Juin 1996, jour de fête des pères Jordan pense à son père décédé 3 ans auparavant et joue l'un de ses meilleurs baskets... Rodman capte 20 rebonds sur la partie, met 8 points dans le troisième quart sur des rebonds offensifs, auxquels on additionne 8 points de Toni Kukoc, Seattle coule, Seattle perd la finale, Chicago est numéro 1 à nouveau... Jordan s'écroule au buzzer en pleurs, le ballon dans ses bras, il rejoint le vestiaire s'écroule et pleure toutes les larmes de son corps... Il sera nommé MVP de la série, son quatrième titre de MVP des finales.

Les "unbeataBulls" finiront la saison à 87-13 playoffs compris! Soit le record de la ligue... Encore un exploit de cette fabuleuse équipe, probablement la meilleur équipe de tous les temps!

Quelques photos de la célebration suite à ce nouveau sacre :













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.basketfever.com
 
Chicago 1995-1996
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique Peugeot 205 Sacré numéro D (1995-1996)
» Fiche technique Peugeot 106 Electrique (1995-1996)
» Fiche technique Peugeot 205 Sacré numéro 1.4 (1995-1996)
» WAC 0 // AS FAR 0 [ 13 eme Journee Gnf ] [Apres-Match]
» photo de mon Chrysler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AmericanSports :: > Basketball World :: Vintage-
Sauter vers: