AccueilPortailPassionBasketFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une année fabuleuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jermaine
Rookie
Rookie
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 26/02/2007

MessageSujet: Une année fabuleuse   Lun 26 Fév - 20:29

Une année fabuleuse



La saison 1998-1999 est marquée par la grève des joueurs. Indiana remporte la Central Division avec un bilan de 33-17. En play-off, l'équipe sweep consécutivement les Bucks (3-0) et les Sixers (4-0). Mais lors des finales de conférence, New York bat Indiana en 6 manches et perdra en finale face aux San Antonio Spurs.

A la suite de la défaite face aux Knicks, le populaire Antonio Davis est envoyé chez les Raptors en échange du jeune Jonathan Bender, drafté en 5ème position.
Les Pacers choisissent Vonteego Cummings avec leur 26ème choix. Il est immédiatement échangé contre Jeff Foster, sélectionné par les Golden State Warriors en 21ème position.
Nouveauté pour les fans des Pacers, ils devront désormais se rendrent au Conseco FieldHouse pour voir un match de leurs favoris. La franchise quitte donc le Market Square Arena qu’elle occupait depuis 1974.

L'équipe est alors emmenée par deux all-stars, l’arrière Reggie Miller et le pivot Rik Smits ainsi que par deux anciens participants du match des étoiles, le meneur Mark Jackson(89) et l’arrière Chris Mullin (89,90,91et92). Autour de ce quatuor s’ajoute le meneur Travis Best, l’aillier Jalen Rose, les ailliers forts Dale Davis, Derrick McKey et Austin Croshere ainsi que les pivots Sam Perkins et Zan Tabak, sans oublier le sophomore Al Harrigton et les deux rookies Jonathan Bender et Jeff Foster. Le tout coaché par Monsieur Larry Bird en personne.
Le 5 majeur se compose de Jackson-Miller-Rose-Davis-Smits.

Le rookie, Jeff Foster joue son premier match à Charlotte le 4 novembre pour 2 points et 5 rebonds en seulement 3 minutes.
Le 6 novembre 1999, les Pacers disputent leur premier match au Conseco Field House. Soirée de gala donc, parachevé par la victoire des locaux face aux Boston Celtics 115 à 108. Reggie Miller prend tout de suite ses marques en inscrivant 29 points à 7/11 aux shoots dont 4/5 à 3pts et 11/12 aux lancers francs.
A la fin du mois, l’équipe compte un bilan de 8 victoires pour 7 défaites.
Le 10 décembre, l’autre rookie Bender fait ses grands débuts face à Cleveland. Il participe à l’écrasante victoire des siens 136 à 88 en inscrivant 10 points et en contrant 2 tirs.
Le 26 décembre, Dale Davis gobe pour la première fois de sa carrière plus de 20 rebonds face aux Pistons (21).
Avant l’an 2000, les Pacers ont remporté 20 matchs pour 9 défaites.
Entre le 21 décembre et le 6 janvier, les joueurs d’Indiana remportent 7 matchs consécutifs
28-15, tel est le bilan victoires-défaites d’Indiana à la fin du mois de janvier.
Mark Jackson réalise un triple double le 4 février avec au compteur 15pts, 15ass et 10rbs pour une victoire 104-94 face à Sacramento.
Le All-Star Game verra l’apparition de deux Pacers à l’Est. Ainsi, Reggie Miller et Dale Davis sont sélectionné.
Best inscrit 26 points avec un 9/12 aux tirs à Dallas. C’est sa top perf de la saison.
Seulement deux défaites lors du mois de février et les Pacers comptent 39 victoires pour seulement 17 défaites.
Le 17 mars, Jalen Rose inscrit 35 points face aux Rockets. A ce moment, Rose établit son record en carrière.
Lors de la semaine du 13 au 19 mars, Rose compile 26.8 points, 7.5 rebonds et 4.5 assists. Il est logiquement élu joueur de la semaine pour la première fois de sa carrière.
Avant d’aborder le mois d’avril, Reggie et les siens compilent 48 victoires pour 24 défaites.
Indiana termine la saison en remportant leurs 5 derniers matchs.
Le 7 avril, Rose capte 13 rebonds, synonyme de record en carrière pour lui.
Lors du dernier match face à Atlanta le 19 avril, Foster réalise son premier double double en carrière avec 13 rebonds et 11 points. Zan Tabak effectue lui aussi sa meilleur perf de la saison avec 10 points et 9 rebonds.

Durant la saison, le scoring a été assuré par le duo Miller-Rose avec 18.1 et 18.2 points par match, les deux joueurs ont été bien servi par Mark Jackson (8.0 assists), sous les panneaux, Smits (12.9pts, 5.1rbs), Davis (10pts, 9.9rbs) et Croshere (10.3pts,6.4rbs) assurent un quota point-rebond excellent, Mullins, Best, Perkins et McKey apportent ce qu’ils peuvent, Harrington confirme son potentiel, tandis que les rookies Foster et Bender ont du mal à s’imposer en NBA malgré de bons matchs. Enfin Tabak récolte les miettes. L’équipe est alors propulsée vers la première place de la conférence.
Indiana brille aussi bien au niveau collectif qu’au niveau individuel. Rose remporte le trophée de MIP de la saison, après avoir été nommé une fois joueur de la semaine à la mi-mars.
Et l’équipe termine la saison avec 56 victoires pour 26 défaites. Indiana remporte la Central Division, est premier à l’Est et second de la ligue derrière les Lakers (67-15)

Au premier tour des play-offs, les Pacers retrouvent les Bucks. Indiana se fera accrocher par des Bucks emmenés par Ray Allen et Sam Cassell, mais finalement le match décisif est remporté at home par les Pacers. Indiana remporte la série 3-2. Deuxième tour et comme l’an passé, la franchise basée à Indianapolis rencontre Philadelphie. Durant le premier match de la série, le 6 mai 2000, Reggie Miller et Jalen Rose marquent 40 points chacun lors de la victoire des Pacers 108 à 91, devenant ainsi le quatrième duo de l’histoire à réussir cela. Le duo permet à Indiana de gagner finalement face aux Sixers 4-2. Encore un remake des derniers play-offs, l’ennemi New Yorkais est au rendez-vous. Lors de la série, le meneur Best score 24 points et gobe 6 rebonds lors du 5ème match. Il établit ainsi ses deux records en P-O. Comme lors de l’édition précédente, la série se résout en 6 matchs mais cette fois ci en faveur des Pacers.

Les Pacers accèdent pour la première fois de leur histoire en finale NBA. Ils rencontrent les Los Angeles Lakers emmenés par le duo Shaquille O’Neal - Kobe Bryant.
Premier match et première défaite pour les Pacers et Reggie malheureux aux shoots avec seulement 1/16 sur ses tentatives. Le score est sans appel : 104-87. Et Shaquille se fend de 43 points et 19 rebonds.
Deuxième match, Shaq est titanesque. Les Pacers utilisent le Hack-a-Shaq, Shaq se retrouve sur la ligne pour 39 tentatives et en marque tout de même 18 lancers francs. Au Final, il termine la rencontre avec 40 points et 24 rebonds. Son partenaire, Kobe Bryant n’a pas eu la même chance, durant le match il retombe sur le pied de Jalen Rose et se foule la cheville. Glen Rice et Ron Harper ont pris leur responsabilité et ont inscrit 21 points chacun. Coté Pacers, Miller, qui a inscrit 21 points est bien secondé par Rose (31 points) et Croshere (24 points).
Troisième match, Indiana arrive au Conseco FieldHouse après avoir perdu deux fois au Stapples Center. Poussés par leur public, les Pacers remportent le match. Miller est le grand artisan de la victoire avec 33 points. Rose est toujours là avec 21 points, Croshere et Best apportent au scoring avec respectivement 12 et 14 points. En face, Shaq s’essouffle légèrement par rapport aux deux premières manches avec 33 points et 13 rebonds. Il a été bien suppléer par Derek Fisher auteur d’un double double avec 10 points et 10 assits. Bryant, absent à cause de sa cheville, assiste impuissant à la défaite des siens 100 à 91.
Quatrième match, Kobe revient sur les parquets. Le match va jusqu’en prolongation. O’Neal, auteur de 36 points et 21 rebonds est sorti sur 6 fautes à 2’33 de la fin de la prolongation. Son équipe menait alors 115-112. Kobe Bryant permis aux angelinos de gagner 120 à 118 en inscrivant 8 des 16 points de son équipe lors de la prolongation. Au final, Kobe termine la rencontre avec 28 points. Miller et Smits sont dépités malgré leur performance (respectivement 35 points et 24 points).
Cinquième match, Indiana perd 3-1 et est bien déterminé à ne pas laisser les Lakers célébrés leur titre au Conseco. Les Pacers atomisent les Lakers 120 à 87. Kobe se troue (8 points) et Shaq a du mal à porter l’équipe seul malgré ses 35 points, 11 rebonds. Jalen Rose et Reggie Miller inscrivent 57 points à eux deux.
Sixième match, les Lakers sont à domicile. Les Pacers prennent l’ascendant en début de match. Ils mènent de 3 points à la mi-temps et à la fin du troisième quart temps comptent 5 points d’avance. Les Lakers prennent l’avantage à 9’02 du buzzer 92-91 sur un panier de O’Neal. Le match reste serré et indécis jusqu’à 1’32 de la fin. Le score est alors de 110-109 pour les locaux. Dale Davis contre alors Glen Rice. Sur le rebond, Croshere commet une faute sur ce dernier. Deux lancers francs réussis, les Lakers comptent 3 points d’avance. Reggie Miller tente un 3 points mais le manque. Bryant inscrit ensuite 2 nouveaux lancers francs, pour porter le score à 114-109. Dale Davis réduira le score à 0’054, mais Kobe, encore lui, réussi ses deux lancers francs à 0'025. Reggie tentera bien un dernier shoot à 3 points mais sans succès, le panneau de score affiche 116-111. Le Stapples Center exulte après un magnifique match serré du début à la fin. O’Neal compile 41 points et 12 rebonds et Kobe 26 points et 10 rebonds. Le trio Miller, Rose, Davis a été le plus en vu avec 25, 29 et 20 points, sans oublier les 14 rebonds de Davis et les 10 points, 8 rebonds et 11 assists de Mark Jackson. Mais ce sont bien les Lakers qui remporteront la bague de champion. Shaquille O’Neal remporte sans surprise le titre de MVP des finales.
Davis apparaît dans le top 5 des rebondeurs en Play-Off avec 11.4 prises par match.

Cette défaite marque la fin d’une épopée fantastique des Pacers.
Larry Bird quitte le banc et est remplacé par Isiah Thomas, Rik Smits met fin à sa carrière, Mark Jackson s’engage avec les Raptors, Chris Mullin retourne au Warriors et enfin Dale Davis est échangé à Portland contre Jermaine O’Neal.

Auteur: jerm@ine - Remerciements : Herzeleid (aide) et Detroit-Pistons (bannière)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une année fabuleuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renault 15 TL année 71 de couleur jaune
» Mettre les années dans les messages ?
» Photos année 90
» Numéros de série par année ?
» la recrue de l'année dans la NHL?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AmericanSports :: > Basketball World :: Vintage-
Sauter vers: